Marie Cosnay,

Aquerò

- Ogre n°17

Livre   |  Extrait   |  Presse

Aquerò

jeudi 02 mars 2017
Taille : 140/185 mm - 128p. - 17€
ISBN : 979-10-93606-56-9

Une femme tombe dans une grotte. Entre visions et hallucinations, elle se rêve en moineau, et assiste, par-delà le temps, au basculement de la vie de Bernadette Soubirous. « Elle voit, parfois aussi elle devient Bernadette, comme si tout enfant, toute fille en tout cas, pouvait l’être aussi. »

L’expérience surnaturelle ou mystique est avant tout une expérience du corps. Qu’ont-elles vu, exactement ? Peu importe, elles ont vu, ou cru voir.

Entre sensibilité, gravité et humour, Marie Cosnay mêle ces deux destins de femmes, à deux époques différentes, et nous invite à repenser la possibilité de l’apparition. Sous prétexte de nous parler de Bernadette Soubirous, Marie Cosnay interroge l’instrumentalisation politique du corps féminin.

« La question bien après que la petite a vu et parlé, à peine, s’est posée ainsi : elle a vu aquèra, accent sur le « e », c’est‐à‐dire celle‐ci, fille, fée ou déesse ou bien elle a vu la lumière à l’état de lumière : aquerò, l’accent sur la dernière syllabe, ceci, neutre ? Bernadette a vu celle‐ci, la fille, ou ceci, la chose ? »

Que voyons‐nous ? Que pouvons‐ nous voir? Notre regard peut‐il échapper à la contamination de ce qui nous domine ?