Fabien Clouette,

Le Bal des ardents

- Ogre n°14

Livre   |  Extrait   |  Presse

Le Bal des ardents

mercredi 14 septembre 2016
Taille : 140/185 mm - 208p. - 18€
ISBN : 979-10-93606-47-7

Pour qui danse le Bal des ardents ?

Cela fait plusieurs années que le roi n’a pas fait d’apparition publique et le bruit court qu’il est mort. Sur le port de commerce, en pleine saison des carnavals, la colère gronde : ce renversement symbolique mènera ses habitants à la révolution.

Fabien Clouette nous plonge dans un embrasement populaire et suit le destin de Danvé, Levant et Yasen lors de cette journée de soulèvement. Le Bal des ardents se présente comme un roman historique sur un fait imaginaire, une fiction brillante sur le pouvoir et la fabrique de l’histoire. L’action du Bal des ardents se déroule le temps d’une journée. Ce jour, on pourrait le placer sur une frise chronologique. D’ailleurs, dans les livres d’Histoire, le « Bal des ardents », aussi appelé « Bal des sauvages », est une date : le 28 janvier 1393, Charles VI et quelques nobles prennent feu en plein charivari. C’est une date de l’histoire du royaume de France qui fonctionne ici comme une métaphore du carnaval du pouvoir, du désordre, de l’inversion des valeurs, de la danse macabre, de la révolution folle et en feu.

Le présent roman ne raconte rien de cet événement historique précis de la France médiévale, mais il reprend la charge symbolique et imaginaire qui fait d’un jour de révolution un événement, au passé comme au présent, ici comme ailleurs. Car nous chantons les sons des orages sans bruit.